Bivouac

Bivouac et feu en Belledonne


Le bivouac est une pratique encadrée qui demande un équipement, un savoir-faire et un savoir-être adaptés. Cette pratique doit être effectuée avec bienveillance et respect du milieu naturel et des activités pastorales.
Chamrousse bivouac été pra station montagne isère alpes france

Bivouac à Chamrousse

A Chamrousse 1650, la zone de bivouac à côté de l'ancienne Chapelle, elle a été mise en place pour permettre aux personnes qui souhaitent réaliser le GR®738 - Haute traversée de Belledonne en intégralité et en autonomie, de pouvoir dormir une nuit en bivouac à Chamrousse. Elle est située à proximité du tracé du GR, sur le parking de l'immeuble du Vernon à côté de sanitaires publiques et de poubelles, afin de faciliter sa gestion et son entretien.

Le bivouac est toléré sur la plupart de la chaîne de Belledonne. Cependant, tout secteur n’est pas propice au bivouac (propriétés privées, présence du troupeau et des chiens de protection, zones naturelles sensibles, zone d’héliportage (DZ)…). Nous vous recommandons de vous renseigner auprès des gardiens de refuges et bergers pour identifier les emplacements adéquats.

Sur Chamrousse, le bivouac est réglementé de façon différente selon les secteurs, mais les règles générales sont les suivantes :
  • Montage de la tente après 19h et enlèvement de la tente avant 8h
  • Feux interdits, coupe d’arbres interdites et ne pas laisser ses déchets
  • Eviter le bruit pour ne pas déranger la faune sauvage...
Les mauvaises pratiques (coupes de bois, multiples feux, camping prolongé, dépôts de déchets, musique...) sont interdites par arrêté municipal au sein des sites naturels de Chamrousse à préserver.

Un arrêté municipal interdit le bivouac sur le sec­teur de la Pra, il faut se renseigner auprès du gardien du refuge pour connaître les emplacements auto­risés et adéquats.

Bivouac au lac Achard

Le lac Achard est de plus en plus fréquenté donc pour profiter de ce magnifique lieu encore longtemps, un arrêté municipal réglemente la zone de l'Espace Naturel Sensible (ENS) Achard - Arselle et y interdit le bivouac pendant la période de sur-fréquentation estivale (juillet et août).
Un garde vert est présent quotidiennement sur le site pour sensibiliser aux bonnes pratiques, la gendarmerie et la police font également plusieurs patrouilles aléatoires pendant l’été.

L’idée du poste de garde vert est de sensibiliser les visiteurs au fait que le site souffre de la surfréquentation.
Les interdictions de baignade, feux, bivouac, coupe, cueillette et pêche sont là pour que la biodiversité du site et son attrait paysager cessent de s’éroder.
Il s'agit d'expliquer aux touristes et aux locaux que ces mesures sont justifiées et nécessaires, en premier lieu par la pédagogie, le dialogue et la bonne volonté des usagers, et au besoin en s’appuyant sur les arrêtés municipaux et les sanctions qui peuvent en découler.

L’interdiction de la baignade vise à éviter la remise en suspension des vases du fond du lac, qui mettent beaucoup de temps avant de sédimenter à nouveau, l’eau n’est donc plus limpide et le milieu s’asphyxie. Les chiens doivent être tenus en laisse également afin d’éviter ce brassage des eaux et ainsi la destruction des herbiers (plantes aquatiques) qui accueillent insectes et amphibiens et qui jouent le rôle de filtre naturel.
Le feu est interdit afin d’éviter la destruction du sol et la destruction des arbres du secteur (essentiellement des pins à crochet) qui sont déjà très abîmés par les coups de hache et de scie.
Le bivouac peut entraîner le dérangement de la faune (bruit et présence des campements, plus d’une quarantaine de tentes certains soir) et de la flore (piétinement). De plus, cette forte présence humaine fait que certains coins isolés du site sont transformés en véritables toilettes publiques.

Le site du lac Achard est intégré dans différents zonages règlementaires et environnementaux : site classé, Natura 2000, et le plus récent "Espace Naturel Sensible" (ENS). Le périmètre de l’ENS du lac Achard au plateau de l’Arselle, couvre différents types d’habitats, qui abritent des espèces emblématiques et/ou protégées : chamois, bouquetin, tétras lyre, casse-noix moucheté, cordulie arctique (libellule), triton alpestre, droseras, androsace de Vandeli, ...
Chamrousse bivouac réchaud autorisé feu interdit belledonne station montagne isère alpes france

Feu de camp à Chamrousse

L’usage de tous types de réchauds (gaz, carburant liquide…) est autorisé mais le feu reste interdit sur la partie sud de Belledonne (du Grand Colon au Plateau de l’Arselle - lac Achard inclus).
D’une manière générale, du 15 juin au 15 septembre, il ne faut pas porter et allumer du feu, fumer, jeter des mégots et tous objets en com­bustion à l’intérieur et à moins de 200 mètres des bois et forêts.

Des cabanes non gardées et ouvertes aux ran­donneurs sont une bonne alternative et sont équi­pées de poêles destinés à brûler du bois (sec uniquement). Attention, les cabanes ont de faibles capacités d’accueil (source : topoguide du GR®738).
À garder en tête : un feu, même petit et protégé, détruit en quelques minutes un sol qui a mis plusieurs milliers d’années à se constituer… Se renseigner auprès des gardiens de refuges sur la présence d’éventuelles places à feux existantes.


Vous souhaitez continuer à profiter de ces beaux endroits à Chamrousse et dans le massif de Belledonne : ayez les bons gestes et n'hésitez pas à faire de la prévention auprès des gens qui pourraient être dans l’erreur !
Découvrez l'arrêt municipal détaillé de l'Espace Naturel Sensible (ENS) de l'Arselle et du lac Achard réglementant le stationnement, la circulation sur les sentiers, les animaux domestiques, le feu, le ramassage du bois et la cueillette, la baignade et le canotage, le camping...
⚠ Attention bivouac au lac Achard interdit pendant la période estivale !