Maison de l'Environnement

Maison de l’Environnement à Chamrousse

Histoire

A la fin des années 1800, Chamrousse n’existait pas encore, pas d’immeuble, pas de pistes et encore moins de remontées mécaniques.
C’est en 1911, qu’en seulement 3 mois, fut construit le refuge du Club Alpin Français (CAF), un des bâtiments les plus importants 46 ans après la création de la « première maison de Chamrousse », la fameuse cabane du Père Tasse.
Il aura accueilli de nombreux randonneurs durant 56 années, avant d’être remplacé par un nouveau refuge et de tomber en désuétude, jusqu’à sa nouvelle reconversion en 2018.

Ces dernières années, la mairie a financé les travaux de rénovation et l’ancien chalet du CAF a retrouvé sa jeunesse, ainsi qu’un nouveau nom : bienvenu à la Maison de l’Environnement de Chamrousse !
Son inauguration aura/a eu lieu le 8 juillet 2018 à l'occasion de la fête de la Transhumance.
 

Association Environnement Chamrousse

La Maison de l’Environnement abrite l’association Environnement Chamrousse, qui coordonne la concertation entre tous les acteurs du territoire, sur les questions environnementales. Elle soutient la Mairie, la Régie des Remontées mécaniques et l’Office de Tourisme sur les projets touchant à l’environnement, ainsi que sur la sensibilisation et l’animation concernant le développement durable et le patrimoine naturel.

Son fonctionnement se base sur des groupes de travail, où participent de nombreuses structures ainsi que des acteurs locaux :
  • Pastoralisme et sentiers
  • Aménagements et travaux
  • Suivi scientifique (faune, flore, géologie)
  • Communication et évènements
  • Formation


Actions réalisées

Quelques exemples d'actions déjà menées à Chamrousse pour la gestion et la protection de l’environnement, et pour le développement durable :
  • Réouverture de milieux à Chamrousse 1650 (Recoin) pour permettre de retrouver des milieux de pâturage qui avaient disparu, ainsi que des aires potentielles de nidification à Tétras lyre
  • Réensemencement des pistes avec des semences locales et en partenariat avec l’IRSTEA et le programme Sem les Alpes

 
Imprimer